L’influence du conflit syrien vis-à-vis de la bourse

Force est de constater que Vladimir Poutine a pris tout le monde au dépourvu en annonçant son retrait de Syrie. En effectuant cette démarche, les russes ont démontré qu’ils ont appris des erreurs des États-Unis, notamment en Irak et en Afghanistan, dans le sens où l’approche militaire à elle seule était vouée à l’échec sans démarche diplomatique. Ce type de conflit, dont les enjeux sont énormes étant donné la région, possède beaucoup de poids aux yeux des marchés financiers. Par exemple, ce sont toutes les entreprises cotées en bourse liées au secteur de l’armement qui sont directement impactées, à la hausse comme à la baisse, par l’évolution du conflit syrien. De plus, le marché des matières premières, particulièrement le marché du pétrole, est également très sensible à la conjoncture syrienne. Ce conflit cristallise à lui seul beaucoup de problématiques politiques, militaires et géopolitiques.

Tous les marchés impactés

Le conflit syrien est donc un élément de poids dans l’évolution des cours des marchés financiers. Si jamais le conflit venait à s’exacerber, nous vous recommandons alors d’alléger grandement vos positions, voire de vous retirer temporairement des marchés, surtout si vous êtes engagé dans des valeurs boursières qui pourraient être impactées négativement par une intensification du conflit en Syrie. Acheter des actions dans ce contexte est une démarche qui peut être lourde de conséquences, même si vous désirez vous orienter vers des valeurs sûres comme acheter des actions Google ; sachez qu’aucune valeur n’est à l’abri dans ce type de conjoncture. De la même manière, le marché du forex (le marché des devises) est également grandement influencé par l’évolution des conflits militaires, notamment concernant les paires majeures du type EUR/USD. Quel que soit le marché ou vous êtes positionné, soyez donc prudent actuellement et tâcher de suivre l’évolution de ce conflit avec précision afin de pouvoir être réactif en cas de nécessité.